• B.D.I

Le Kamo de la semaine 01/10/2018

Mis à jour : 4 oct 2018

♫ Fanm Matinik dou, yo bel yo joli, yo tout cho yo tout agasan,...♫

La chanson de la discorde


L'interprétation de la chanson de Francisco a suscité de nombreuses réactions sur les réseaux sociaux et dans la presse. Aujourd'hui, je veux porter une réflexion face à ce sursaut collectif.

Une question fondamentale se pose.

Pourquoi en masse des Martiniquais se sont-ils indignés ?


On leur a enlevé une substance de leur identité. L'un des codes qui déterminent ce peuple a été transformé pour faire comprendre à d'autres. Comme si la musique ne transcendait pas les frontières.

Aujourd'hui, les Martiniquais disent non encore une fois. C'est une question de dignité. Dans l'inconscient de chacun, les choses sont établies. Elles se sont en effet

transmises de génération en génération. Le patrimoine de la Martinique s'est construit au fil des années, pour établir une langue, un "manniè-viv", une manière de manger, une manière de célébrer la joie, la tristesse, etc...

Oui, disons notre malaise face à cela. Par ailleurs, nous devons chacun, en notre âme et conscience, nous demander ce qu'il faudrait faire pour que notre identité puisse être respectée, en tant que telle.

Cet élan « national » mérite que nous soyons, à titre individuel et en tant que Martiniquais, prêts à défendre véritablement et durablement notre identité.


Cela ne prendra du sens que si chacun agit, dans son quotidien.

©2018 by KOLIBRI'S NEWS. Proudly created with Wix.com